top of page
Rechercher

Cas d'une personne suicidaire

J'ai envie de partager ce cas avec vous aujourd'hui.


J'ai reçu Mme X il y a peu, qui est venue me consulter pour des troubles émotionnels.


Une personne très sensible avec des difficultés à vivre dans la société actuelle. Au fur et à mesure qu'elle répond à mes questions sur son histoire de vie, elle délivre une enfance difficile avec abus sexuels, une hospitalisation en service psychiatrie, et une relation avec sa mère compliquée car elle lui en voulait de n'avoir rien fait pour empêcher tout ça. S'en suit des difficultés relationnelles avec son ancien compagnon, séparation et changement de vie pour elle. Elle ne sait plus comment faire pour aller bien.


Je perçois dans ses dires de la colère et du ressentiment envers sa mère et lui dit qu'elle a quelque chose à régler avec elle. Elle me répond qu'elle a déjà réglé ce problème avec son psychiatre qui la suit depuis plusieurs années et que c'est bon. J'insiste et lui dit qu'il y a encore des restes, ce n'est pas évident d'avoir pleinement conscience de ce qu'il se joue intérieurement et ses mots parlaient d'eux-même. Je lui propose donc de faire un exercice symbolique qui est d'écrire une lettre à sa mère, qu'elle ne donnera pas, et d'y déverser tous ses ressentiments sans limites puis d'enterrer cette lettre (ce qui a pour symbolique la mort de ce passé, ainsi le deuil peut se faire pour passer à autre chose) dans le lieu de son choix.

Je luis précise qu'elle pourra m'appeler si elle a des doutes ou autres sur la façon de procéder.

Ce qu'elle fit, pour m'exprimer qu'elle se rend compte à quel point elle a du mal à le faire et qu'elle voit bien sa résistance face à sa problématique. Je l'encourage, lui dit que c'est très bien ce qu'elle me dit car elle prend enfin conscience de son entrave et qu'elle peut s'y confronter, je suis là pour l'accompagner.


Je la revois en consultation environ 2 semaines après cet appel et je vois dès son entrée que quelque chose a changé. Elle partage avec moi la réalisation de cet exercice, étonnée d'avoir vu qu'elle n'avait finalement pas régler ce conflit avec sa mère et que depuis qu'elle avait enterré la lettre, plusieurs chose avaient bougé dans sa vie. Notamment un fait très important dont elle n'avait pas parlé lors de la 1ère consultation, le fait qu'elle avait prévu de mettre fin à ses jours après le mariage de sa soeur qui avait lieu prochainement, pour ne pas gâcher l'évènement, et qu'aujourd'hui elle n'en avait plus envie! Elle avait repris goût à la vie et la dernière fois qu'elle est venue en consultation, elle prévoyait de renouer avec son ancien compagnon et le rejoindre dans sa région natale.


Lorsque ce genre de cas se présente, c'est merveilleux de voir comment les personnes arrivent à dépasser leur traumatisme et changer leur vie!

Ce témoignage montre aussi l'importance de la complémentarité des disciplines, nous pouvons avoir un suivi médical et un suivi de médecine naturelle, cela élargit les possibles de bien-être.


Laurence SINNI

Psycho-énergéticienne et

Micro-ostéothérapeute




5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Présentation

Ce qui m'anime c'est de faire passer un message, verbalement par l'usage de mots justes, et physiquement en donnant des informations au corps par l'usage des mains et doigts. Ma mission en tant que th

Comments


bottom of page